Critères du label Kids friendly

À part le critère légal, les autres critères ne sont pas obligatoires. Afin d’être éligible au label, la structure doit obtenir un score minimum de 50 % des points des critères applicables.

Référentiel de normes

Le document reprend l’ensemble des critères ainsi que le mécanisme de labellisation.

Critère légal

Le label Kids friendly ne sera attribué qu’à condition que la structure candidate au label n’ait pas fait l’objet d’une condamnation pénale ou civile pour des faits en lien avec l’un des objectifs du label Kids friendly.

En cas de condamnation sur base d’une décision ayant force de chose jugée, c’est-à-dire ne pouvant plus faire l’objet d’un recours, la structure n’est pas éligible au label Kids friendly. Une condamnation est considérée comme étant un motif d’exclusion pour une période de 5 ans à compter de la date du jugement.

Applicabilité

Ce critère est applicable à toutes les structures.

Cotation du critère

Pas de point, il s’agit d’un critère obligatoire pour l’obtention du label.

Preuve(s) à fournir

  • Pour les administrations publiques: la personne habilitée à engager la structure dans les démarches de labellisation doit compléter l’attestation sur l’honneur d’absence de condamnation.
  • Pour les autres entités (asbl, société,…): apporter un extrait de casier judiciaire vierge au nom de l’entité juridique de la structure lors du contrôle sur place. Le modèle d’extrait à demander (595, 596-1 ou 596-2) dépend du type d’activité de votre structure. Vous trouverez les démarches à effectuer ici.

Attitude bienveillante et inclusive

Le personnel de première ligne, en contact direct avec les usager·ères et la personne responsable de la structure (chef·fe de service ou équivalent), doivent avoir suivi au minimum une formation par an, spécifique aux enjeux sociaux du public accueilli dans leur structure. La formation doit avoir été dispensée au minimum à la moitié du personnel en contact direct avec les usager·ères.

Il doit s’agir d’une formation de minimum 1h30 en lien avec la thématique de l’accueil de personnes accompagnées d’enfants et relative aux besoins spécifiques de ces personnes lors de leur accueil et/ou accompagnement.

La formation aborde a minima les questions suivantes :

  • Les stéréotypes et préjugés liés à la situation familiale (monoparentalité) et leur croisement potentiel avec d’autres critères de discrimination protégés (couleur de peau, prétendue race, origine dite ethnique, ascendance, nationalité, genre, situation sociale, fortune, handicap…);
  • Le positionnement non jugeant et bienveillant des services à l’égard des personnes accompagnées d’enfants et/ou des enfants eux-mêmes;
  • Les méthodes et attitudes permettant d’améliorer la qualité de l’accueil pour les enfants et/ou les personnes qui les accompagnent.

La formation doit être dispensée par un organisme ayant une expertise dans le domaine de l’enfance, la parentalité et/ou la lutte contre les discriminations.

Applicabilité

Ce critère est applicable à toutes les structures.

Cotation du critère

4 points

Preuve(s) à fournir

La structure candidate présente les attestations de participation nominatives de chaque membre du personnel concerné précisant la date de la formation, la thématique abordée, la durée de la formation et la structure dispensant la formation. Un listing de l’ensemble du personnel de première ligne doit également être fourni.

Ressource(s)

  • Formation gratuite proposée dans le cadre du label

Un dispositif de feedback doit être mis en place. L’organisation doit installer un système permettant d’éventuelles remarques des usager·ères, positives ou négatives, par rapport à sa structure. Ce sondage doit au minimum contenir une question relative à la qualité de l’accueil des enfants et de leurs accompagnant·es. Il peut  s’agir d’un dispositif de boîte à plaintes ou d’enquête de satisfaction.

L’enquête doit obligatoirement être disponible sur place, sous un format papier. En plus, l’enquête peut éventuellement être accessible en ligne, via un QR code. Il est impératif que cette enquête soit mise à disposition facilement et de façon permanente auprès des usager·ères.

La structure devra démontrer l’analyse du dispositif des feedback reçus et la mise en place d’un plan d’action si les remarques sont négatives concernant l’accueil des enfants et de leurs accompagnant·es.

Applicabilité

Ce critère est applicable à toutes les structures.

Cotation du critère

2 points

Preuve(s) à fournir

La structure candidate doit démontrer l’existence d’un dispositif de feedback lors du contrôle sur place et expliquer par une note écrite la méthodologie de traitement de ces évaluations.

Ressource(s)

  • Modèle de dispositif de feedback à télécharger

Aménagements des espaces

Une malle contenant des jeux pour les enfants est disponible. Ce bac est composé au minimum de 5 jouets/livres adaptés pour les enfants de 3 à 12 ans. Il peut s’agir de livres pour enfants, de bouliers, jeu d’assemblage, table de jeux, de jeux muraux, modules de motricité, jouets, etc. Aucun des jouets mis à disposition ne peut représenter un danger pour les enfants âgés de moins de 3 ans. Les objets de petite taille, pouvant être mis en bouche sont à proscrire.

Les équipements sont indiqués par une signalétique visible et qui comporte une mention relative à l’âge des enfants qui peuvent en faire usage.

Plus de points seront accordés si, en plus du bac à jeux, il y a:

  • un espace spécifique pour que les enfants puissent jouer, par exemple une table de coloriage avec des chaises adaptées ou une zone de tapis avec des jeux. La surface minimale doit être au moins égale à 2m². S’il est prévu, l’espace de jeu doit être sécurisé (pas de coins, prises de courant protégées…). L’accompagnant·e doit être capable de garder une vue son enfant lorsque celui-ci joue, tout en vaquant à ses obligations, sauf si l’espace est gardé par du personnel qui y est spécialement dédié.
  • un espace spécifique pour que les enfants puissent jouer ET du personnel de la structure engagé pour l’accueil et la surveillance de ceux-ci.

Applicabilité

Ce critère est applicable à toutes les structures.

Cotation du critère

2 points pour une malle à jeux

3 points pour une malle à jeux + espace de jeux

4 points pour une malle à jeux + espace de jeux + personnel

Preuve(s) à fournir

La vérification sera réalisée lors du contrôle sur place.

Ressource (s)

Un espace dédié à l’allaitement est prévu au sein de la structure. Cette zone doit permettre aux personnes d’allaiter ou de tirer leur lait à l’écart des autres visiteur·euses. La zone doit être séparée des toilettes. Cet espace n’est cependant pas une zone obligatoire d’allaitement : la femme ou la personne allaitante choisit si elle préfère allaiter dans l’espace commun ou bien dans l’espace dédié à cet effet.

Il peut s’agir d’une pièce ou d’un espace spécifique aménagé à cet effet. Ce lieu est agencé de manière à garantir l’intimité grâce à une séparation avec les autres utilisateur·rices (autre pièce, séparation grâce un paravent,…) et pourvu d’un fauteuil confortable. Cet endroit doit être muni d’une prise électrique à proximité du fauteuil pour tirer son lait et d’un point d’eau.

L’espace doit être clairement identifié à l’aide d’une signalisation, panneaux ou autre type d’affichage. Les utilisateur·rices doivent pouvoir facilement repérer l’accès à celui-ci.

Si l’espace dédié à l’allaitement est équipé d’un micro-onde, des points supplémentaires seront attribués.

Applicabilité

Ce critère est applicable à toutes les structures.

Cotation du critère

2 points pour un espace dédié à l’allaitement

3 points pour un espace dédié à l’allaitement + micro-ondes

Preuve(s) à fournir

La vérification sera réalisée lors du contrôle sur place.

Ressource(s)

Une toilette aménagée, propre et fonctionnelle doit être mise à disposition des accompagnant·es d’enfants et de ces derniers. Celle-ci doit disposer d’un réducteur de toilette (ou tout équivalent: support, petit pot, siège de toilette enfant) avec un accès prioritaire pour ce public. La toilette doit être équipée d’un lavabo et être accessible pour les enfants (présence d’un marchepied). Le lavabo peut être disposé à proximité directe de la toilette.

Cet espace doit être indépendant des toilettes des femmes et des hommes ou être aménagé dans les deux types de toilettes, hommes et femmes. En effet, cet espace doit être accessible, tant pour les femmes que pour les hommes. Les toilettes à destination  des personnes accompagnées d’enfants ne peuvent pas être aménagées au détriment des toilettes pour les personnes à mobilité réduite. Cependant, il est autorisé de coupler les deux types de toilettes.

Cette toilette doit être clairement identifiée à l’aide d’une signalisation, panneaux ou autre type d’affichage. Les utilisateur·rices doivent pouvoir facilement repérer l’accès à cette toilette.

Des points supplémentaires peuvent être attribués si la toilette est spécialement conçue pour les enfants (des toilettes de petite taille de 30-35 cm entre le sol et la lunette) et qu’elle est également équipée d’un lavabo à hauteur d’enfant (entre 50 et 65 cm du sol).

Applicabilité

Ce critère est applicable à toutes les structures.

Cotation du critère

2 points pour une toilette équipée d’un réducteur de toilette et d’un marchepied

3 points pour une toilette de taille adaptée aux enfants et d’un lavabo à hauteur d’enfant

Preuve(s) à fournir

La vérification sera réalisée lors du contrôle sur place.

Ressource(s)

Un espace de change doit être prévu. Celui-ci doit comporter au minimum une table à langer, une poubelle et un lavabo. Le lavabo est disposé à proximité directe de l’espace de change.

Cet espace doit être indépendant des toilettes des femmes ou des hommes ou être aménagé dans les deux types de toilettes, femmes et hommes. En effet, cet espace doit être accessible, tant pour les femmes que pour les hommes. Celui-ci peut être aménagé dans une toilette spécifique à destination des enfants et de leurs accompagnant·es.

L’espace de change doit être clairement identifié à l’aide d’une signalisation, panneaux ou autre type d’affichage. Les utilisateur·rices doivent pouvoir facilement repérer l’accès à cet espace.

Applicabilité

Ce critère est applicable à toutes les structures.

Cotation du critère

3 points

Preuve(s) à fournir

La vérification sera réalisée lors du contrôle sur place.

Les espaces sont aménagés afin de faciliter leur accessibilité lors de déplacements avec des poussettes et landaus. Dès lors, certains équipements et aménagements des bâtiments doivent être mis en place. L’accessibilité pour les poussettes peut être assimilées à celle des personnes à mobilité réduite.

La structure devra donc proposer une entrée accessible pour les poussettes et landaus, c’est-à-dire :

  • Une voie d’accès de minimum 1,20m de large permettant le passage et une aire rotation suffisante pour les poussettes/landaus. Celle-ci est située à proximité de l’entrée principale et doit être aménagée avec une rampe d’une inclinaison (plan incliné) permettant facilement d’accéder à l’entrée en cas d’accès par des marches d’escaliers.
  • La ou les portes d’accès doivent être suffisamment larges pour permettre le passage d’une poussette/landaus, soit de minimum 0,95m.
  • Au moins un ascenseur/élévateur en état de marche doit être disponible si le site comporte plusieurs étages accessibles au public et être suffisamment grand pour accueillir une poussette/landau et un·e accompagnant·e.
  • Une signalisation doit être apposée de façon visible à l’entrée afin d’indiquer l’accès pour les poussettes.

Applicabilité

Ce critère est applicable à toutes les structures.

Cotation du critère

4 points

Preuve(s) à fournir

La vérification sera réalisée lors du contrôle sur place.

Ressource(s)

Un parking pour les vélos cargo des accompagnant·es d’enfants doit être mis à disposition gratuitement. Cette zone de parking doit être clairement identifiée à l’aide d’une signalisation explicite, panneaux ou autre type d’affichage.

Ce parking vélos cargo doit être situé à proximité de l’entrée principale et un cheminement sécurisé et aisé doit être présent entre les emplacements de parking et l’entrée principale.

 Il doit s’agir au minimum d’une place pour un vélo cargo de taille minimale de:

  • 3 mètres de longueur
  • 1 mètre de largeur

Ce parking doit être équipé au minimum d’arceaux ou d’un autre dispositif d’accrochage équivalent.

Applicabilité

Ce critère est applicable à toutes les structures disposant d’un espace permettant l’installation d’un parking à vélos à destination du public, propre à leur organisation ou partagé avec d’autres structures.

Preuve(s) à fournir

La vérification sera réalisée lors du contrôle sur place.

Cotation du critère

2 points

Ressource(s)

Un parking prioritaire pour les voitures des accompagnant·es d’enfants est mis à disposition gratuitement. Cette zone de parking doit être clairement identifiée à l’aide d’une signalisation explicite, panneaux ou autre type d’affichage. Ces places de parking sont situées à proximité de l’entrée principale et un cheminement sécurisé et aisé doit être présent entre les emplacements de parking et l’entrée principale.

La dimension d’un emplacement est de largeur minimum de:

  • 250 cm si le parking est de bout à bout
  • 330 cm si le parking est côte à côte ou en épis

et d’une longueur minimum de :

  • 600 cm si le parking est de bout à bout
  • 500 cm si le parking est côte à côte ou en épis

Cette zone de parking doit être clairement identifiée à l’aide d’une signalisation explicite, panneaux ou autre type d’affichage.

Ces parkings prioritaires pour les accompagnant·es. d’enfants ne peuvent être aménagés au détriment des parkings à destination des personnes à mobilité réduite.

Applicabilité

Ce critère est applicable à toutes les structures disposant d’un parking à destination du public, propre à leur organisation ou d’un parking partagé avec d’autres organisations.

Preuve(s) à fournir

La vérification sera réalisée lors du contrôle sur place.

Cotation du critère

2 points

Ressource(s)

Aménagements des horaires

Un système de prise de rendez-vous à heure fixe doit être mis en place afin d’éviter une longue attente pour les accompagnant·es d’enfants.

La réservation doit être possible a minima par téléphone. Elle peut également être possible via le site internet, si la structure dispose d’un site internet et en personne à l’accueil. L’existence de ce dispositif de réservation doit être communiqué dans la structure mais également sur le site internet le cas échéant.

Applicabilité

Ce critère est applicable aux administrations publiques ou aux autres structures proposant des rencontres individuelles ou collectives.

Cotation du critère

2 points

Preuve(s) à fournir

Il sera demandé que le candidat souhaitant valider ce critère de montrer le dispositif en place (affichage des horaires, communication sur leur site web).

Un système de file prioritaire pour les accompagnant·es d’enfants doit être mis en place. Les personnes accompagnées d’enfant passent alors de façon prioritaire par rapport aux autres usager·ères.

Il peut s’agir d’une seconde file, à côté de la file classique, ou d’un système de ticket distinctif. Un affichage spécifique à ce sujet doit être prévu.

Cependant, si la taille de la structure ne permet pas une seconde file, une information claire à l’accueil doit préciser que les accompagnant·es ayant un enfant âgé de 12 ans ou moins, peuvent bénéficier d’un accueil prioritaire en précisant la démarche à effectuer pour en bénéficier.

Cette file n’exclut pas la possibilité de donner priorité à d’autres publics spécifiques tels que les personnes à mobilité réduite.

Applicabilité

Ce critère est applicable à toutes les structures disposant d’une file d’attente.

Cotation du critère

2 points

Preuve(s) à fournir

Il sera demandé au candidat souhaitant valider ce critère d’expliquer le dispositif en place. Un affichage à destination des utilisateur·rices devra être présent pour les en informer clairement.

Les heures d’ouverture « hors-bureau » doivent être proposées afin de permettre aux accompagnant·es d’enfants d’effectuer certaines démarches avant ou après leur travail, formation ou autres types d’activités.

Ces horaires concernent uniquement les structures proposant leurs services sans prise de rendez-vous préalable. Ceux-ci doivent concerner au moins deux des plages suivantes chaque semaine :

  • 8h00 à 9h00*,
  • 12h00 à 13h00*,
  • 16h30 à 18h00*
  • Les samedis de 9h00 à 12h00 ou de 14h00 à 17h00.
* Concerne les lundis, mardis, mercredis, jeudis et vendredis.

En cas d’horaires adaptés durant les congés scolaires, au minimum une de ces plages horaires est disponible par semaine.

Ces heures d’ouverture « hors-bureau » doivent être communiquées sur le site web et au sein de l’infrastructure. Elles peuvent être ouvertes à tous·tes ou nécessiter un système de prise de rendez-vous téléphonique et via le site internet de l’organisation.

Applicabilité

Ce critère est applicable à toutes les structures.

Cotation du critère

2 points

Preuve(s) à fournir

Il sera demandé au candidat souhaitant valider ce critère de montrer le dispositif en place (affichage des horaires, communication sur leur site web).

Recherche